Jeep Willys MA – 1941

JEEP Willys MA 1941 restauration Indiancars

Jeep Willys MA 1941

Préserie Historique / 2

Lire l’article sur la Bantam BRC 40 – 1941

Lire l’article sur la Ford GP – 1941

Jeep Willys 1941 WW2 restauration

L’élue

Jeep Willys MA 1941. Issue de la Willys quad, la présérie des MA donnera naissance à la MB après avoir dominé ses concurrentes lors des terribles mises à l’épreuve qu’on fait subir l’armée américaine aux prétendantes au titre de modèle (presque) standard adapté à la production en masse qui allait suivre jusqu’en 1945. Voici l’un de 1 553 exemplaires commandés en novembre 1940 à la firme Willys, restauré par Indiancars military department. Un véritable objet de collection car peu des MA livrées en urgence aux Anglais et aux Russes ont survécu au conflit mondial.

1941 Jeep Willys MA WW2

Si devant l’histoire, on peut sans équivoque laisser à l’American Bantam Car Company la paternité du concept de celle qui deviendra la célèbre “Jeep“, c’est essentiellement grâce à son étonnant moteur Go Devil que la firme Willys remportera avec sa version MA le duel qui l’opposait à la BRC 40 (Bantam) et la GP de Ford.

C’est bien sur la base des prototypes Willys Quad auxquels ont a fait subir une cure d’amaigrissement afin de s’approcher au plus prêt des 980 kg fatidiques imposés par l’appel d’offres des militaires qu’est née le Willys MA. Alors qu’elle conserve l’atout majeur que représente son moteur 2,2L Go Devil de 60 ch (à 3 600 tr/mn), tiré des Willys civiles qui avait fortement impressionné sur le terrain, la chasse aux kilos avait été sans pitié. De l’épaisseur des tôles, à la longueur des boulons et vis jusqu’au poids de la peinture employée, tout est tenté afin de rentrer dans l’uniforme prescrit de moins d’une tonne, toujours trop étroit.Jeep Willys MA 1941 WW2

Alors que les règles classiques de l’appel d’offres initial sont foulées du pied pour des raisons très “business first“, fin 1941 on compte 2 605 BRC 40 de Bantam, 4 456 Ford GP et 1 553 Willys MA qui ont été livrées afin de participer à l’évaluation finale lors d’essais et de grandes manœuvres inter-armes (marine- air- terre). La Willys MA se distinguent de nouveau et elle devient ainsi le standard imposé du simple fait que le 7 décembre 1941 le Japonais attaquent Pearl Harbor. La guerre balaye ce qui subsistait des procédures administratives et intérêts financiers, place à la production de masse que seuls Ford et Willys sont capable d’assumer. L’urgence prioritaire de la guerre donnera naissance à plus de 361 000 Willys MB (dont 25 000 Slat Grill) et 275 000 Ford GPW à partir de 1942. Toutes des descendantes directes de la version MA de Willys.

6 mois pour l’histoire

Jeep Willys MA 1941 WW2

Au cœur de la Beauce, à Saint Péravy-La-Colombe, la paix est revenue depuis 1945. Mais depuis cette époque, le combat continu afin de sauvegarder ce patrimoine historique que représente les véhicules militaires de la seconde guerre mondiale. Alors que motos, engins chenillés, blindés sont des habitués de cet atelier devenu le département militaire d’Indiancars, Stéphane et Romain Proult nos deux passionnés sont aussi des spécialistes de la Jeep. Prototypes, Early, nés en temps de guerre ou après, qu’elles soient Willys, Ford, Bantam ou Hotchkiss, elles n’ont plus de secret pour eux. Pourtant lors de chaque restauration, ils prennent soin d’identifier au mieux l’identité des Jeep sur lesquelles ils vont travailler.

Jeep Willys MA 1941 WW2

Ici, face à cette Willys MA né le 27 juin 1941 livrée à l’atelier complète et en état correct, pas vraiment besoin de chercher très loin côté histoire. Dénichée en Tchéquie, elle fut certainement livrée en Russie durant la seconde guerre mondiale.  Au premier coup d’œil, le simple passionné reconnaitra l’une des rares survivantes des débuts de l’épopée de la voiture de la liberté avec sa calandre si particulière, sa caisse bien différente et les nombreux détails qui disparaitront une fois passés par la standardisation imposée par l’urgence et qui aboutiront à une Jeep à caisse commune dite “Composite“.

C’est sur ce collector que l’équipe d’Indiancars Military travaille durant 6 mois. Bien évidemment, ce ne sera pas du plein temps car une fois mise en pièces, il faudra par exemple attendre une bonne semaine le retour de la caisse partie pour une métallisation.

Jeep Willys MA 1941 WW2

C’est sur cette base saine qu’avec patience le remontage s’effectue sur ce châssis bien particulier propre à la MA. Toutes les pièces restaurées retrouvent leurs emplacements d’origine. Côté mécanique, le moteur Go Devil 2,2L issus des roadster Willys civiles de l’époque est du premier type monté sur les “Jeep“ à bielles régulées (sans coussinets). La majorité des accessoires moteur sont spécifiques à cette version MA, le plus remarquable étant bien évidemment le radiateur. Les dessous laissent entrevoir un pot typiquement MA côté chauffeur, des ponts Spicer aux bourrelés de fonderie plus grossier, des blindages et système de frein à main par câble, tandis que les lames de ressorts laissent apparaître des paquets de 6 à l’avant et 8 à l’arrière.

Les Packs Miltary Indiancars

 

Jeep Willys MA 1941 WW2

Mais, l’élément mécanique le plus caractéristique reste bien placé derrière le volant lorsque l’on se retrouve à changer de vitesse via ce levier placé sur la colonne de direction. Alors que celui-ci disparaitra durant le conflit, Willys reprendra ce principe dès la paix revenue sur sa production civile.